Nous sommes convaincus que la plupart des personnes (enseignants, parents, enfants …) qui ont testé une fois les apprentissages avec un lapbook vont avoir bien du mal à s’en passer maintenant dans leur quotidien. Cela peut vite devenir une addiction. A peine fini celui sur « Le corps humain », il devient indispensable de se régaler dans la création d’un nouveau sur « Le chocolat » ! Vous vous mettez alors à surveiller les passions de vos enfants ou de votre classe. Quels sont leurs centres d’intérêt qui pourraient coller avec le catalogue Carpe Diem ? Avant que vous ne vous en aperceviez, vous parcourez les magazines, les livres en ayant cette réflexion perpétuelle dans un petit coin de votre cerveau (ah ben ça tombe bien, on a un lapbook sur le cerveau !) : « Cela ferait un bon lapbook ! ».

Voici 5 principales raisons expliquant pourquoi les lapbooks rendent accro leurs utilisateurs :

  1. Le matériel est peu onéreux : papiers, ciseaux, ruban adhésif, feutres, crayons de couleurs… Rien que du très banal et très facilement accessible. On peut même faire encore plus économique en recyclant des brouillons, des magazines, des vieux manuels etc…
  2. Le produit final peut être conservé longtemps. Ici les cahiers de brouillon et d’exercices prennent la direction de la poubelle après utilisation. Ils sont souvent ternes et ne méritent pas qu’on les entasse sur nos étagères. Mais, nous avons plusieurs tiroirs dédiés à notre collection de lapbooks. Les enfants devenus grands aiment les regarder et aussi les montrer aux plus jeunes. C’est un souvenir agréable des années d’apprentissage. Nous les montrons aux inspecteurs lors de nos contrôles annuels et ils remportent beaucoup de succès car ils collent vraiment aux attentes pluridisciplinaires et apprentissages transversaux de l’Education Nationale.
  3. L’enfant développe sa créativité en décorant les mini-livres. Il peut aussi opter pour une forme de lapbook originale : en forme de Tour Eiffel, en miche de pain ou ressemblant à une tête d’animal. Un élève peut se lancer dans la réalisation d’un support XXL et l’autre dans un format classeur. Toutes les fantaisies sont permises pourvu que l’enfant et la classe y prennent plaisir. Le choix de la forme du lapbook est toujours dans notre fratrie un moment où l’imagination va bon train. Cette étape permet de faire preuve de créativité et les enfants de tous âges trouvent des idées sympathiques.
  4. Ce n’est pas très difficile, chacun peut y arriver. Il n’est pas nécessaire de sortir des grandes écoles pour réaliser un lapbook. Avec de bons outils, des ressources de qualité, cela peut ressembler à un jeu d’enfant. D’ailleurs, les enfants aiment beaucoup ce « jeu pour apprendre ».
  5. Il ne s’agit pas d’une simple feuille supplémentaire à remplir. Le lapbooking est amusant, créatif, coloré, interactif, pluridisciplinaire, rempli d’apprentissages transversaux !

Vous êtes accro ou curieux d’en savoir plus sur la réalisation d’un lapbook. Avant de vous lancer, prenez le temps de vous inspirer de la diversité de présentation des lapbooks.