10 astuces pour instruire en famille un ado sans « criser »

10 astuces pour instruire en famille un ado sans « criser »

1. Débarrassez votre maison des objets encombrants…tels que les réveils. Ils risqueraient de devenir des OVI (objets volants identifiés) surtout si vous les utilisez entre 8h et 11 h pour sortir de son adorable berceau votre bébé de 14 ans.

2. Arrêtez de lui trouver des ressources intéressantes ; il aime les dégoter tout seul et les apprécie d’autant plus lorsqu’elles viennent de ses recherches personnelles. Chut ! On ne lui dira pas que le site lyrics training, c’est vous qui l’aviez découvert il y a plus 6 ans !

3. Soyez prêt(e) à faire des TP sur les hommes des cavernes à chaque fois qu’il rejoindra la salle d’étude. Néandertal est de retour avec la même coupe et les mêmes vêtements qu’il y a 50 000 ans. Même si votre ado apprend mieux l’histoire en la vivant et par immersion ; ne tentez tout de même pas le rasage au silex pour la barbe naissante !

4. Commencez votre journée d’instruction à 11h30 sans même faire remarquer à votre princesse qu’elle a passé sa matinée à se faire de la peinture sur les ongles (et sur son jeans) en guise d’arts plastiques !

5. Devenez geek, vététiste ou YouTubeur, c’est la meilleure façon pour que votre jeune aux hormones fluctuantes vous remarque et partage un peu de ses préoccupations avec vous. Au fil des ans vous allez devenir incollable sur la plupart des jeux en réseau et les gadgets High-tech : vous aurez acquis un vocabulaire comportant plus d’acronymes que de mots !

6. Entrez dans leur réalité virtuelle ou leur virtualité réelle : ne vous affolez pas quand vos 4 ados et votre mini parlent de zergs, midlanes, tower defenses ou cobblestone. Ils sont ludistes 24h/24 : essayez de vous mettre à jour continuellement sur les forces et faiblesses des personnages des jeux vidéo, suivez leurs exploits et applaudissez… et de temps à autre, placez judicieusement une question technique sur l’un d’entre eux : « Alors, ce raid, est-ce que vous avez tombé le LK ? » (Traduction : Dans le jeu World of Warcraft, un raid permet à un groupe de 10 à 25 joueurs d’affronter de puissants adversaires. Tomber signifie vaincre et le LK est un des adversaires les plus puissants – Lich King – roi liche en français).

7. Je reste connectée : restez sur Skype du lever au coucher. Pour être « in touch » avec vos « djeuns », servez-vous de leurs outils. Utilisez skype même pour communiquer d’un étage à l’autre et n’oubliezz pas de vous afficher avec des oreilles de lapin sur snapchat ! Soyez dispo pour toute demande, même les plus improbables (combien de lait pour une purée Mousseline, où dois-je coller le timbre sur l’enveloppe, peux-tu me trouver une classe qui utilise les serious games pour mon mémoire de Master…)

8. Restez en dehors de leur vie privée : pas la peine d’essayer de savoir combien de viande par semaine ils ont mangé pendant leur semaine scoute ou de comptabiliser le nombre d’heures qu’il leur manque au compteur. Ils sauront bien vous trouver quand ils auront besoin de s’avaler un (ou 2 ?) steak(s) de 200 g ou pour faire taire les enceintes connectées du plus jeune pendant leur sieste de 17 heures.

9. N’essayez pas de comprendre leurs contradictions en matière d’apprentissage : un jour ils vous déclament qu’ils adorent Shakespeare. Lorsque vous leur offrez l’intégrale des pièces de l’auteur anglais version BBC, coup de théâtre ; ils se souviennent que finalement c’était le film « Shakespeare in love » qu’ils appréciaient ! Il n’y a plus qu’à fermer le rideau avant que vous ne grimpiez dessus !

10. Partagez vos passions : les voilà bien étonnés quand vous chantez à tue-tête les chansons de Dire Straits et qu’ils se rendent compte que vous connaissez toutes les paroles par cœur… Ben…oui vous avez été un ado fan et malgré vos XXX ans (top secret), vous adorez toujours Dire Straits. Vous avez d’autres passions d’ados assez inavouables que vous pouvez partager avec eux : vous avez été secrétaire de la première association officielle de Paintball en France et aviez 2 trous sur votre oreille droite ! Sortez les albums souvenirs, les autographes de Dire Straits pour les faire entrer dans votre monde d’ado/jeune adulte !

Astuce bonus : Continuez à être VOUS : même si ce n’est pas toujours simple pour ceux qui le vivent au quotidien. Chantez, bougez et restez optimiste. Encouragez vos ados à être eux, dans le moment présent. Même si c’est quelquefois difficile de supporter leur mauvaise humeur, leurs réveils si… lents et laborieux et leurs goûters pantagruéliques.

A les côtoyer 24/24, et 7j/7, vous vous rendez bien compte que ce sont quand même de chouettes ados… surtout quand ils dorment !

Un autre article sur l’étude de l’Histoire…

Un autre article sur l’étude de l’Histoire…

Au gré de nos découvertes, nous ajustons, expérimentons, transformons, adaptons… et nous adoptons aussi ! Certaines méthodes sont intemporelles, d’autres sont des effets de mode, elles ont toutes l’avantage de faire évoluer nos pratiques.
Alors, oui, encore un article sur nos manières de vivre l’Histoire au sein de nos familles, parce que c’est la rentrée et que nous adorons commencer avec du neuf pour entretenir la flamme ! (suite…)

C’est dans la boîte !

C’est dans la boîte !

C’est dans la boîte !
Pandore, première femme de la mythologie grecque créée sur l’ordre de Zeus, fut offerte comme épouse à Épiméthée, le frère de Prométhée dont le dieu suprême voulait se venger. Épiméthée ne se souvenait pas que son frère lui avait conseillé de ne recevoir aucun présent de Zeus. Pandore arriva donc avec un coffret mystérieux que Zeus lui avait interdit d’ouvrir. Mais la curiosité de Pandore fut plus forte que les avertissements. Elle ouvrit la boîte et libéra tous les maux de l’humanité qui y étaient enfermés. Vieillesse, Guerre, Maladie, Famine, Pauvreté, Passion, Folie, Vice, Tromperie, et Orgueil firent donc leur apparition sur terre. Affolée, elle tenta de refermer la boîte pour les retenir, mais en vain. Seule l’Espérance, plus lente à se manifester, y resta enfermée. Morale de cette histoire : il y a des boîtes qu’il ne faut surtout ni offrir, ni ouvrir. (suite…)