JOIE INDICIBLE…quand Carpe Diem se rend compte que l’un de ses enfants, nourri (gavé ?) aux lapbooks depuis ses premières années d’ief et de unschooling et ce jusqu’à son bac en candidat libre n’a été ni traumatisé ni dégoûté !
Au contraire !
Entré à la fac, il utilise le principe des lapbooks pour soutenir ses apprentissages et pour proposer un devoir d’espagnol, original, didactique, intelligent.
On n’est pas peu fier de cet héritage chez Carpe Diem !

Longue vie aux lapbooks ! Longue vie aux supports intelligents !

Et Carpe Diem !